Lectures en V.O.

Lire des livres en VO : nos conseils pour se lancer

Il est facile aujourd’hui de regarder des films et des séries en version originale, que ce soit sur Netflix ou directement à la TV. Sans effort, nous pouvons écouter de l’anglais ou de l’espagnol tout en profitant de nos programmes préférés. Pour la lecture en revanche, c’est moins évident : les livres en VO se trouvent dans des rayons spécialisés et ne nous sont pas automatiquement proposés. Alors comment se mettre à la lecture en VO ? Et pourquoi ? Tous nos conseils sont dans cet article.

Pourquoi lire en VO ?

Diverses raisons peuvent nous amener à lire un livre dans sa langue d’origine.

La plus évidente : travailler sa compréhension écrite de la langue. Si tu veux améliorer, ou juste pratiquer ton anglais, l’écrit compte aussi : la lecture est donc une étape obligatoire. Ton vocabulaire s’enrichit, tu découvres de nouvelles tournures de phrases et expressions, et probablement des formes qui n’apparaissent jamais à l’oral. Bien sûr, ces aspects peuvent aussi s’appliquer avec la lecture d’articles ou de documents spécialisés.

En plus de leurs vertus d’apprentissage, les romans en VO nous permettent de découvrir le texte, mais surtout l’univers de l’auteur dans sa version d’origine. Il est ainsi très intéressant d’apprendre le « vrai » nom des personnages, des lieux, des institutions… Dans la littérature fantastique, où s’illustre la saga Harry Potter, c’est tout un monde qui se reflète dans le vocabulaire inventé par l’auteur. Les termes moldus, Poudlard, Serdaigle… ont soudain une autre saveur quand ils se révèlent « muggles », « Hogwarts » et « Ravenclaw ». Surtout pour les lecteurs passionnés qui aiment à connaitre tous les secrets derrière la création de ces mondes imaginaires.

Ces questions de traduction peuvent d’ailleurs se révéler cruciales pour certains lecteurs. La première lecture que nous faisons d’un livre reste souvent notre référence. Imagine-toi perdre ton livre favori, le racheter dans une édition plus récente, et réaliser que les personnages se vouvoient, au lieu de se tutoyer comme tu en as l’habitude, ou changent de nom ? C’est un détail qui peut vite rendre la lecture impossible. Avec un texte en version originale, pas de problème ! L’auteur reste fidèle à lui-même et le lecteur n’est pas déçu.

Dernier argument de poids pour la lecture d’un ouvrage dans sa version originale : sa date de sortie ! Qui n’a jamais été impatient de pouvoir enfin mettre la main sur le dernier tome de sa saga préférée ? Ou de découvrir le nouveau roman de son auteur de prédilection ? Malheureusement, les livres sortent généralement d’abord en VO avant d’être traduits et mis en vente à l’étranger. Et même s’il ne s’agit que de quelques mois, l’attente peut sembler interminable… On se souvient encore de notre jalousie face aux petits anglais qui retrouvaient les nouvelles aventures de Harry Potter avant nous !

Comment lire en VO ?

Maintenant que tu as décidé de te mettre à lire des textes dans leur version originale, tu te demandes sûrement par où commencer.
Première étape incontournable : direction le rayon VO de ta libraire préférée. Si tu es plus téméraire, tu peux t’aventurer dans une librairie anglophone comme la très connue WH Smith ou l’historique Shakespeare and Co, où le choix de livres est plus étendu. Mais, une fois face aux rayons de livres, comment choisir ? Il existe plusieurs manières d’aborder ce nouveau mode de lecture, voici nos favorites.

Pour commencer, tu peux choisir un texte en version originale accompagné de sa traduction. Cette astuce fonctionne surtout pour des textes courts : théâtre, poésie, ou nouvelles par exemple. Tu peux ainsi trouver des livres avec le texte en VO sur une page et sa traduction sur l’autre. Si cette présentation peut se révéler un peu « lourde » à la longue, elle facilite la transition vers une lecture plus fluide. Cela t’évite ainsi d’avoir la recherche de traduction dans ton dictionnaire ou sur internet à chaque fois que tu rencontres un terme inconnu. Et si tu te retrouves face à une phrase au sens obscur, tu ne restes pas bloqué dessus : la traduction te permet de la décrypter, et pourquoi pas de comparer les deux formulations.

Notre deuxième astuce pour se mettre à lire en VO est de commencer par des livres que tu as déjà lus en français. Ainsi lorsque tu ne comprends pas certains mots ou certains passages, tu n’as là non plus pas besoin de te plonger dans le dictionnaire : si tu te souviens bien du livre, tu en retrouveras le sens tout seul. Et cela peut être l’occasion de te faire plaisir et d’acheter tes livres préférés dans de belles éditions reliées.

Notre dernier conseil est de choisir des livres qui te plaisent et qui te donnent envie de les lire. Peu importe qu’il s’agisse d’un roman jeunesse ou d’un recueil de poésie, tant qu’il motive ta lecture. Inutile de te lancer dans l’intégrale de Shakespeare dans le seul but d’épater la galerie, si c’est pour abandonner au bout de quelques pages (eh oui, l’anglais du XVIè siècle n’est pas exactement celui que tu as appris au collège et peu s’avérer difficile à déchiffrer !). Choisi avant tout un livre qui te plait, dans lequel tu pourras complètement te plonger et que tu auras hâte de retrouver chaque jour, même pour quelques pages. N’oublie pas, si ta première lecture te décourage, il est peu probable que tu continues à lire en version originale par la suite. Le choix de ton premier livre est donc crucial. Et si Shakespeare te faire rêver, il sera toujours temps de le retrouver plus tard, après un peu de pratique.

On espère que cet article t’aura donné envie de, toi aussi, lire des livres dans leur version originale ! N’hésite pas à partager en commentaire tes suggestions de lectures en VO !

Charlotte

Charlotte

« Collectionneuse de mots et d’épices »

Comments are closed.