Les Tapisseries du château de Christianborg


Les Tapisseries du château de Christianborg : une histoire danoise et un savoir-faire français

Avec Sylvia, notre serial traveler, je me suis rendue il y a quelques semaines à Copenhague. Sylvia te fais d’ailleurs découvrir la ville dans son article ! Quant à moi, je vais te parler d’une œuvre atypique du château de Christianborg à Copenhague qui s’avère être…. Française ! En voiture Simone, l’équipe d’On Hésite Encore te fait découvrir les tapisseries du château de Christianborg réalisées par la célèbre Manufacture des Gobelins.

Le château de Christianborg est l’un des (trop*) nombreuses édifices construits sous l’impulsion de Christian IV. Si tu te balades en ville et que tu vois un gros C et un IV sur un mur (généralement en briques rouge), pour sûr c’est Christian IV qui est à l’origine de la bâtisse !

Lorsque l’on pénètre dans le Grand Hall de cette résidence royale – déjà impressionnant en soi avec ses 40m de long et ses 10m de hauteur sous plafond -, on découvre d’immenses tapisseries atypiques, à mille lieues de la décoration du reste de la maisonnée, qui étonnent par leur style graphique. Il n’en faut pas plus pour éveiller notre curiosité, qu’est-ce donc que ceci ? Nous identifions des scènes historiques (viking, soldats moyenâgeux, etc.), des couples royaux danois (par déduction logique car nous ne sommes, à ce moment, pas encore incollables sur la généalogie de la famille royale danoise), des personnages mythiques (comme Thor), etc. Nous consultons dans la librairie, à la sortie du château, un livre sur les dîtes tapisseries : conception Manufacture des Gobelins. Eh bin ça !

C’est en fait à l’occasion des 50 ans de la reine Margrethe II en 1990, que plusieurs entreprises danoises ont décidé de faire réaliser ces tapisseries. Le prince Henrik (époux de la Reine) use de son influence pour que la manufacture des Gobelins soit choisie, et l’état français lui-même participe au financement. Dix ans plus tard, pour fêter le 60e anniversaire de la reine Margrethe II donc, les 17 tapisseries sont terminées et accrochées au château de Christianborg, symbole nationale de la famille royale danoise. Elles retracent l’histoire danoise, des anecdotes liées à ses grands personnages historiques : 1000 ans d’histoire du Danemark, des monarchies européenne et de la famille royale danoise. Côté réalisation, ce sont donc les lissiers** de la manufacture des Gobelins qui ont tapissé cette œuvre, d’après les dessins du peintre danois Bjorn Norgaard.

Pourquoi l’équipe D’on Hésite Encore a flashé sur ces tapisseries

Parce que dans ce lieu, on ne s’attendait pas à découvrir ce type d’œuvre ; que, reconnaissons-le, on est assez fier qu’un truc pareil sorte de chez nous ; qu’on peut passer des heures à décortiquer ces tapisseries pour en découvrir les secrets, les histoires et que c’est très ludique ; et enfin parce que cette œuvre peu connue du public mérite un peu plus de publicité !

Point Ohé Histoire

Point Ohé Histoire

Pour aller plus loin...

La manufacture des Gobelins

A l’origine, les Gobelins sont une famille s’étant établie à Paris au XVe siècle et spécialisée dans la teinture écarlate obtenue avec des cochenilles (à l’époque où l’on était encore écolo). C’est ensuite sous Henri IV puis Louis XIV que se forme la manufacture des Gobelins, pour rivaliser notamment avec les tapisseries flamandes. Sous l’impulsion de Colbert, elles deviennent la Manufacture Royale des Gobelins et répondent essentiellement à des commandes royales (à la gloire du roi, pour des cadeaux diplomatiques, tout ça). Après une période à vide, la manufacture est relancée sous Napoléon où elle ne travaillera exclusivement que pour l’état. Aujourd’hui, la manufacture Nationale des Gobelins regroupe le mobilier national, la manufacture de tapisserie des Gobelins, la manufacture de Beauvais, la manufacture de la savonnerie ainsi que les ateliers de la dentelle d’Alençon. La Manufacture des Gobelins, c’est aussi un musée qui propose des expositions et une école de formation, notamment au métier de lissier. Voilà, tu sais tout !

La famille royale danoise

La reine Margrethe II, de la maison de Glücksbourg, est au pouvoir depuis 1972. Le système est le même qu’en Grande Bretagne : Monarchie Constitutionnelle. La reine a un droit de conseil (pas publiquement) mais son rôle se résume essentiellement à du cérémoniel. Elle seule à droit au titre de « Reine », les autres sont des princes et princesses. Ses enfants ainsi que son mari sont appelés « altesses royales », les autres membres de la famille simplement « altesses ».

* Ce Christian IV a eu un peu la folie des grandeurs entre ses constructions et ses penchants (pour les femmes et l’alcool) et a dilapidé la fortune du pays. Il a pourtant toujours été très aimé ! Comme quoi…

** C’est la minute technique : les lissiers sont les artisans qui ont « tissé » la tapisserie avec des métiers de haute lisse. Te voilà un adepte du jargon de tapissier !

Sources : Manufacture des Gobelins, Noblesse & royautés.

Crédits photographiques :
Manufacture Nationale des Gobelins, photographie par AirForceMoine, licenciée sous la Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International.

Monarchy Of Denmark, Photographie par Bill Ebbesen, licenciée sous la Creative Commons Attribution 3.0 Unported.

On Hésite Encore, le web magazine culture, lifestyle et bien plus !

4 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Boss85
Boss85
10 mois plus tôt

Franchement superbes ces tapisseries. Bravo pour cet éclairage franco-danois.

Carlotta
Carlotta
11 mois plus tôt

Je ne savais pas du tout que la manufacture des Gobelins avait fait des tapisseries qui sont maintenant à Copenhague… Merci pour cette découverte surprenante !